A la rencontre du Leonberg.

Tribune de discussion entre vrais passionnés du Leonberg.
 
PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Croissance du jeune Leonberg.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LEONBERG
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Croissance du jeune Leonberg.   Mar 24 Avr - 17:43

CROISSANCE - APLOMBS DEFECTUEUX - PANARDISE



La laxité ligamentaire et/ou articulaire est un problème fréquemment rencontré chez les grandes races en croissance.


La laxité ligamentaire au niveau des poignets (carpes) se manifeste par des aplombs défectueux, de profil (tendance "plantigradie"), et de face (tendance "panard" avec les pieds qui se tournent progressivement vers l'extérieur). Elle est particulièrement fréquente chez le chiot Léonberg en croissance.

La laxité ligamentaire des carpes peut, par les défauts d'aplombs décrits plus haut, provoquer des pressions excessives au niveau du cartilage de croissance de l'ulna (cubitus), et ainsi une croissance moins importante de l'ulna par rapport au radius.
L'aplomb devient incorrect ("panard", "antérieurs en lyre"), et le raccourcissement de l'ulna peut même provoquer une congruence imparfaite voire une non-union du processus anconé (regroupés sous le terme de "dysplasie du coude").

C'est pourquoi la laxité articulaire des carpes ne doit pas être négligée.

En revanche, dans mon expérience personnelle, la laxité articulaire des jarrets (tarses) ne donne pas de défauts d'aplombs; elle se manifeste surtout lors de la démarche par un "ressaut", mais celà redevient en général normal à la fin de la croissance.


Voici les conseils que l'on donne en général pour la laxité ligamentaire des carpes:



ALIMENTATION

Il est conseillé de garder le chiot plutôt mince pendant sa croissance, en donnant un régime à densité énergétique réduite, en quantité mesurée; l'idéal est de sentir les côtes du chien à la palpation.

Les croquettes pour chiot spéciales "grandes races" conviennent tout à fait à la croissance d'un Leonberg, car elles auront une densité énergétique plus réduite que le "puppy normal".

On ne conseille pas de rajouter de vitamines, qui sont en quantité largement suffisante dans les croquettes (à condition qu'elle ne soit pas proches de la date de péremption, en particulier pour la vitamine C qui se conserve moins bien).

On ne conseille pas non plus de rajouter de minéraux (Calcium), qui sont en quantité suffisante dans les croquettes.La tendance actuelle va au contraire vers une diminution de l'apport en Calcium chez les races géantes en croissance par rapport aux petites races, et les croquettes "puppy grande race" contiennent moins de Calcium que les croquettes "puppy normal" (environ 1-1,1% au lieu de 1,6%).
Les fabricants se sont fondés sur une étude réalisée sur des Dogues allemands, qui a démontré qu'un apport en Calcium > 3% MS (matière sèche) augmentait l'incidence des pathologies ostéo-articulaires.
Mais le taux de calcium des croquettes "puppy normal" convient tout à fait aux grandes races.
Le taux de Calcium d'une croquette destinée à un chiot en croissance ne doit pas être inférieur à 1% MS, et ne pas dépasser 2% (la bonne moyenne est entre 1,2 et 1,6%), et il doit y avoir un peu moins de Phosphore que de Calcium (environ 20% de moins).

Noter que les croquettes "puppy grande race" ne conviennent pas à une chienne gestante ou allaitante, car il s'agit en fait de croquettes "puppy allégées".


On conseille d'autre part des oligo-éléments, qui donnent souvent de bons résultats dans les cas de laxité ligamentaire: donner alternativement (un le lundi, l'autre le lendemain...) FLUOR OLIGOSOL, MANGANESE OLIGOSOL et SOUFRE OLIGOSOL.
On conseille cette cure en général 3 mois; à l'issue de cette période la laxité ligamentaire est souvent nettement diminuée.

Personnellement et compte-tenu de mon expérience de la race, je préconise un complément à base de crabe associant chondroïtine et glucosamides, et rien d'autre. L'association de ces deux composants est impérative . (conseil donné par un vétérinaire).

Ces compléments sont aujourd'hui souvent prescrits pour les chiots de toutes les grandes races préférentiellement à d'autres compléments qui pourraient sembler similaires mais ne donneraient pas les mêmes résultats et qui sont souvent proposés dans un but économique aux propriétaires de Leonberg, mais où le dosage n'est pas forcément le même.
Il est vrai que ce type de complément est très cher, mais pour l'avoir expérimenté , je lui ai trouvé des effets remarquables. Il contribue à la construction et à la protection des cartilages du jeune chiot souvent bien malmenés par les cabrioles et mauvaises positions en tout genre, prévenant ainsi l'apparition précoce de l'arthrose. Par contre il ne redressera pas les aplombs défectueux.

En revanche je reste beaucoup plus dubitative sur ses effets sur les chiens âgés avec une arthrose installée.


D'autres compléments alimentaires existent et sont souvent utilisés (STRONCAL ND, OSTEOCYNESINE ND, CANIPLASINE ND....), mais aucune étude n'a réellement démontré leur efficacité. On peut cependant les donner sans danger, et certains éleveurs en sont très satisfaits.

Enfin, il faut éviter les compléments à base de Calcium et de vitamines si le chiot est déjà nourri aux croquettes; éviter aussi les injections de Calcitonine voire d'anabolisants: leur effets sont plus néfastes qu'utiles dans les troubles de la croissance du chiot.

IL EST RECOMMANDE DE SUIVRE CES CONSEILS TOUT AJOUT DE COMPLEMENT CALCI-VITAMINIQUE MEME PRECONISE PAR UN ELEVEUR OU UN VETERINAIRE SUR UNE ALIMENTATION INDUSTRIELLE (Croquettes) EST A PROHIBER L EXCES PEUT SE REVELER PLUS DANGEREUX QUE LA CARENCE


EXERCICE


Observation n°1: un chiot élevé dans un endroit confiné, sans exercice, prend peu à peu des défauts d'aplombs avec en particulier une laxité ligamentaire des carpes. Je l'ai en particulier observé sur un chiot saisi qui avait vécu 6 mois dans un placard, et dans une animalerie sur plusieurs chiots de grande race invendus qui n'étaient jamais sortis de leur cage à 6-8 mois (ce qui est aussi scandaleux que le placard).

Observation n°2: lorsque l'on met une attelle, ou un gros pansement remontant jusqu'au coude, sur une chiot en croissance (lors de fracture de doigt par exemple), on observe lors du retrait du pansement l'apparition d'une laxité ligamentaire du carpe.

Ainsi, on pense que l'absence complète d'exercice aggrave la laxité ligamentaire des carpes.
Le chiot en l'absence totale d'exercice sera tenté de sauter, de caracoler, ce qui peut être d'autant plus dangereux pour ses articulations fragiles qu'il n'aura aucune musculature lui permettant de retenir se grands écarts, ses déboitements de hanche et de coude. Par ailleurs , les sauts répétitifs sont souvent responsables de micro-fractures génératrices de problèmes osseux plus ou moins graves dena son devenir ( exemple: synostose)

On recommande donc en cas de laxité ligamentaire un exercice raisonnable, sous forme de marches (sur un sol non glissant).


En ce qui me concerne je fais pratiquer dès lâge de sept à huit semaines un peu de marche à mes chiots: je privilégie un sol mou et meuble: type gazon, sable, terre, humus de préférence de marche au pied en laisse, ce qui permet en même temps l'éducation de base du jeune chiot.
Plus tard j'augmente le temps de promenade, pour atteindre deux fois une demie-heure quotidienne vers six mois. Je modifie également le terrain en choisissant des pentes de plus en plus inclinées, toujours en marche, avec une marche rapide, mais jamais au galop ( les deux pattes de derrière rassemblées en lapin qui détale sont à proscrire).
Je recommande également, si le chiot en a envie, de la nage qui est le sport le plus propice à un développement harmonieux de la musculature sans aucun dommage sur le territoire articulaire ou osseux du jeune léo. Par contre si le chiot se rebute, il convient de ne pas insister, au risque de kle dégoûter à tout jamais de l'eau, ce qui serait dommage compte-tenu des dispositions du leonberg pour cette pratique sportive.
A éviter impérativement l'agility ou l'attelage avant lâge adulte: vers 18 à 24 mois!!!!!!
[/size]


LE SOL


Statistiquement: les Leonbergs comme tous les chiots de grande race élevés en appartement sur du carrelage ont beaucoup plus de problèmes de laxité ligamentaire et de défauts d'aplombs que les chiots élevés dans un jardin.

Il faut donc proscrire le carrelage pour les chiots présentant une laxité ligamentaire des carpes. Si vous êtes en appartement, vous pouvez mettre des chutes de moquette jusqu'à la fin de la croissance de votre chiot.

Il convient également d'interdire les escaliers ou montées trop raides, ainsi que les jeux avec les adultes ou chiens un peu plus âgés. Même si votre petit léo a six mois, pèse dans les 40 kgs et mesure 70 cm au garrot, il reste toujours et encore un Grand Bébé extrêmement fragile: son ossature est du bois vert, ses articulations de la guimauve, ses cartilages du cristal sensible... Ne perdez jamais celà de vue.


Conseils de vétérinaire et d'éleveur
Reproduction de cette fiche autorisée en mentionnant "source: Le portail des amis du Leonberg -http://leonberg.forumactif.com"

_________________
Leonberg-Chantelouve

Dominique

Leonbergs des Neiges de Chantelouve
Elevage de Leonbergs
Forum-Leonberg
Leonberg, jour après jour
Leonberg au travail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Croissance du jeune Leonberg.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RECHERCHE chiot GRAND GABARIT type leonberg....
» Perdu Falco à Iffendic, jeune Léonberg 70kgs
» ma jeune tourterelle à un comportement bizarre
» Ma chienne est -gestante- mais elle est très jeune !
» jeune pigeon biset (?) tombé du nid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la rencontre du Leonberg. :: LE LEONBERG :: LA SANTE DU LEONBERG-
Sauter vers: